© Placid Roasters 2021

La Pastora est la première ferme de Don Eli. Elle est connue dans le monde entier car elle produit la crème des cafés année après année. La Pastora est le nom d'un des plus hauts sommets de la région de Tarrazu. Cette ferme fait partie de la coopérative CoopeTarazu. La montagne, atteignant une altitude de 2200m bénéficie d'un microclimat généré par les sommets environnants et par l'océan Pacifique qui se trouve non loin. Il y a seulement quelques années, les agriculteurs n'étaient pas capables de cultiver du café vert dans cette région dû au froid. Pourtant, avec les changements climatiques, les agriculteurs qui ont été prêts à prendre des risques et à cultiver de nouvelles variétés, ont fait fleurir sur la montagne des fermes produisant des cafés remarquables. La plupart des fermes de la Pastora vendent leurs fruits à CoopeTarrazu, qui combine les cafés pour créer un lot solide de la communauté de cette micro-région. C'est lorsque l'on est capable de traiter les micro-lots séparément que l'on obtient des résultats étonnants en tasse.

Eli, le père de Carlos, avait sa ferme à la base de la montagne et lui a appris comment prendre soin d'une plantation. Ainsi, lorsqu'une occasion d'acheter une ferme près du point culminant de La Pastora s'est présentée en 1990, Carlos et ses frères savaient qu'ils devaient s'unir pour l'acheter. Leur intention initiale était de produire la variété de pomme Ana. Ainsi, les frères Montero ont fait d'énormes investissements et ont creusé de grandes terrasses afin d'y planter les arbres. En quelques années, les frères produisaient de magnifiques pommes et Carlos vendait ces fruits rares et appréciés au Capitole. Entre la production de pommes et la vente de cafés verts à CoopeDota, Carlos était satisfait et a même pu racheter les parts de ses frères pour posséder la ferme dans son intégralité.

Peu après, les pommiers de Carlos ont commencé à mourir suite à une attaque d'insectes mangeurs de racines. Malgré tous ses efforts pour sauver sa ferme sans utiliser de produits chimiques, Carlos, découragé, a tenté de vendre ses terres. Cependant, contrairement aux plantations de café, ses terres vides, au somment d'une montagne, n'intéressaient personne. Ainsi, même si les agriculteurs pensaient qu'il était impossible de cultiver du café à la Pastora, Carlos a transformé la ferme de pommes en plantation de café. Les arbres à café de la variété Catuai, ont rapidement poussé dans ce nouvel environnement. Au moment où ils commencèrent à donner des fruits, Carlos et ses frères avaient déjà construit leur station de lavage (wet mill). Dès le début, des acheteurs internationaux se sont intéressés aux fruits magnifiques que cultivait Carlos.

La ferme est divisée en deux sections: Anfiteatro (amphithéâtre) et Manzanal (verger de pommiers). Les terrasses que les frères ont creusé dans cette ferme ont donné de grands espaces entre chaque arbre à café, ce qui semble avoir une influence positive sur la qualité du café. L'âge des arbres (20-25 ans) contribue également à la qualité et à la productivité du café vert. La quantité de soleil, filtré par les nuages, donne à cette plantation une source d'énergie constante mais douce. Dans les hauteurs de la ferme, Carlos a expérimenté des plantations de Geisha et d'autres variétés, notamment des variétés africaines. La renommée mondiale de la ferme Don Eli repose sur cette diversité de variété.

Process / White Honey :

Le fils de Carlos, Jacob, s'occupe du traitement des cerises. Les cueilleurs sélectionnent les cerises mûres et les donnent ensuite à Carlos qui emmène la précieuse cueillette du lot Anfiteatro de l'autre côté de la rivière, coulant au fond de la vallée, pour les déposer à la station de lavage (wet mill) de Don Eli. C'est à ce moment que Jacob prend en charge les cerises. Grâce à un dépulpeur, utilisant de l'eau recyclée, les cerises vont être lavées, dépulpées et dépouillées de presque tous leurs mucilages. Il reste environ 10% du mucilage au moment où les grains vont être placés sur des lits surélevés, couverts d'une serre, pour le séchage. Avec un outil semblable à un râteau, les cafés sont tournés toutes les heures pendant la journée. Il faudra 12 à 15 jours pour que le café atteigne sa teneur en humidité optimale. Visuellement, on obtient des grains de café vert avec un parchemin très clair, presque blanc, d'où le nom "white honey process".


  • Situation

    Tarrazu, Al Llano de La Piedra, San Marcos


  • Altitude

    1500 - 2000 m


  • Récolte

    Février 2021


  • Variété

    Catuai


  • Process

    White Honey


Don Eli Anfiteatro (Costa Rica)

Cafés espresso altitude

Miel, toffee, floral, Juteux


Format


Quantité


Total

12.00€